André Glucksmann, l'homme bonheur

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Hind Meddeb revient sur les origines complexes du philosophe André Glucksmann et sur son enfance pendant la deuxième Guerre mondiale, telle qu'il la raconte dans son livre "Une Rage d'enfant".

Né en France de parents juifs autrichiens, André Glucksmann est un philosophe engagé. Après des études à Lyon, puis à l'Ecole normale supérieure de Saint-Cloud, il entre au CNRS en qualité de chargé de recherches. Il se penche notamment sur les tenants, les aboutissants et les stratégies de la guerre, en collaboration avec le sociologue Raymond Aron.

Son premier livre, Le Discours de la guerre , est publié en 1968. Il participe notamment aux événements de mai 68 et milite en faveur des résistants à l'oppression soviétique. Dans son best-seller La Cuisinière et le mangeur d'hommes, réflexions sur l'État, le marxisme et les camps de concentration , il compare le nazisme et le communisme. Dans les années 2000, il a affiché son soutien à la cause tchétchène.

André Glucksmann est l'auteur, entre autres, *de :

Les Maîtres penseurs (Grasset, 1977)* ,

Le XIe commandement (Flammarion, 1991),

Le Bien et le Mal (Robert Laffont, 1997),

La Troisième mort de Dieu (NiL, 2000)

et Dostoïevski à Manhattan (Robert Laffont, 2002).

Son prochain livre est une critique des mouvements religieux extrémistes où il rend hommage à Voltaire et à son anticléricalisme salutaire.

Vous êtes à nouveau en ligne