Roland Cayrol : "Depuis Pompidou, tous les présidents ont eu recours aux sondages à l'Elysée"

Une enquête préliminaire a été ouverte cette semaine. L'association de lutte contre la corruption (Anticor) conteste la légalité de plusieurs sondages commandés par Nicolas Sarkozy pendant son mandat, estimant que certaines enquêtes touchaient à des sujets d'ordre privé. L'occasion de s'interroger sur cette pratique : Est-il courant qu'un président de la République commande des sondages et sur quels thèmes ? L'Elysée organise-t-elle ensuite des fuites dans la presse ? Réponse avec Roland Cayrol, politologue et ancien directeur de l'institut de sondages CSA.

"C'est une vieille tradition qui s'est propagée au fur et à mesure que les présidents se sont succédé s ", assure Roland Cayrol.* "Sous Mitterrand, on commence à avoir beaucoup de sondages, pour un montant qui reste inconnu. Ensuite, ça continue de croître jusqu'à Nicolas Sarkozy.* "

Tous les thèmes peuvent être abordés. "On essaye de se faire un tableau de bord de l'opinion, détecter ce qui passe mal ", estime le politologue, ancien directeur de l'institut CSA. "Je regrette que ces sondages restent secrets. Ils devraient être accessibles aux journalistes ou aux chercheurs. "
Y-a-t-il des fuites dans la presse ?
"C'est assez récent, mais désormais on susurre à des journalistes le résultat de tel ou tel sondage positif. "

François Hollande avait assuré pendant sa campagne que l'Elysée ne commanderait plus de sondages s'il était élu. "Je crois que ça se vérifie ", estime Roland Cayrol. "Les sondages qui continuent à être effectués sont effectués via le Service d'Information du gouvernement, qui dépend de Matignon. Mais il y en a beaucoup moins qu'avant. "

Vous êtes à nouveau en ligne