Comment travaille un reporter de guerre ?

La semaine a été marquée par la mort du reporter de France 2, Gilles Jacquier, tué par un obus en Syrie. Nous allons nous interroger sur le métier de correspondant de guerre : qu'est-ce qui les pousse à prendre des risques, comment se passe leur travail dans les zones de conflit ? De retour de Syrie, Etienne Monin, grand reporter à France Info, évoque ses missions à l'étranger.

Tout d'abord, tour d'horizon de l'actualité de ces derniers jours, avec le chiffre de la semaine : 34 projets de chaînes ont été déposés au Conseil Supérieur de l'Audiovisuel. Le CSA en sélectionnera six qui obtiendront une place sur la télévision numérique terrestre. Lancement prévu avant la fin de l'année. Cela portera donc à 25 le nombre de chaînes gratuites reçues par les Français grâce à la TNT. Parmi ces nouvelles venues, devraient figurer une chaîne sportive, peut-être une autre dédiée au public féminin, une troisième à la fiction. Pour le reste, le CSA devra trancher : animaux, culture urbaine ou encore télé-achat, tout ou presque a été proposé. 

La déclaration de la semaine : elle est signée Xavier Niel, le patron de Free. "Ce sont des médias bien tenus" , a-t-il déclaré mercredi sur le plateau de BFM Business. Xavier Niel critiquait à demi-mots TF1 et Canal+ pour avoir peu ou mal parlé selon lui du lancement des nouvelles offres de Free Mobile. Il ne s'est d'ailleurs pas privé de faire le lien avec les intérêts économiques de ces chaînes - TF1 détenue par Bouygues, Canal+ liée à SFR, deux concurrents de Free.

Le dossier de la semaine est consacré à la mort du reporter de France 2 Gilles Jacquier. Le journaliste a été tué mercredi à Homs en Syrie par un tir d'obus, dans des circonstances qui restent encore à éclaircir. Il aura passé 20 ans à couvrir les zones de conflits, de l'Irak à l'Afghanistan en passant par les territoires palestiniens.

 

Vous êtes à nouveau en ligne