Va-t-on ressusciter le mammouth?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'annonce récente de la découverte d'un mammouth congelé dans un excellent état de conservation relance les spéculations sur la possibilité de ressusciter le gros animal. Mais cette idée est-elle scientifiquement envisageable ?

Fin mai des scientifiques russes ont annoncé avoir extrait
du sol gelé d'une île de l'arctique la carcasse d'une femelle mammouth âgée de
60 ans. Cet animal, mort il y a plus de 10 000 ans,  est dans un état de conservation remarquable.
Mieux, les chercheurs affirment, images vidéo à l'appui que lorsqu'ils ont
percé la glace sous le ventre de ce mammouth, du sang a coulé
. Bien que
beaucoup de spécialistes se montrent particulièrement circonspects sur la
nature exacte de ce fluide rouge encore liquide à -10°C, cette découverte est jugée très
encourageante par l'équipe de découvreurs russes. Ceux-ci espèrent trouver sur
ce spécimen des cellules en suffisamment bon état pour tenter de cloner
l'animal. Cette idée refait surface régulièrement, souvent à l'occasion
d'annonces de découvertes de ce genre.

Dans le monde, très peu de chercheurs travaillent sur la
faisabilité d'une telle opération.  Mais
une équipe coréenne et une équipe 
japonaise semblent croire dur comme fer à la possibilité de faire
revivre le gros animal velu. Leur idée et d'injecter dans un ovocyte d'éléphant
un noyau comportant le génome d'un mammouth. L'ovocyte serait ensuite implanté
dans l'utérus d'une femelle éléphant.

Pour envisager une telle opération il faudrait disposer d'un
noyau de cellule de mammouth avec un génome en parfait état. Or jusqu'à présent
les scientifiques qui travaillent sur les restes de mammouths congelés n'ont
jamais retrouvé que des bribes d'ADN, des miettes de génomes.

Pour la plupart des spécialistes, il est hautement
improbable qu'une cellule ait pu rester intacte après avoir traversé
plusieurs millénaires, congelée dans la glace sibérienne.

Ne serait-ce que
parce que lors de la congélation de l'animal, des cristaux de glace se forment
à l'intérieur de ses cellules et déchirent leurs structures internes.

Vous êtes à nouveau en ligne