Prévenir le strabisme: le plus tôt possible

On estime qu'en France, 2% à 3% des enfants souffrent de strabisme. Un trouble qu'il faut dépister et corriger le plus tôt possible.

Considérer le plus souvent comme une simple gêne esthétique
le strabisme peut cacher des troubles de vision importants. Le Professeur Alain
Péchereau, médecin Ophtalmologiste, PU-PH à l'Hôtel-Dieu de Nantes
, vient de
rédiger un rapport sur le strabisme pour la société française d'ophtalmologie.

Tout strabisme doit faire l'objet d'une consultation
ophtalmologiste. Avant six mois, il faut consulter rapidement, après six mois tout
strabisme montre un dysfonctionnement. Un traitement est alors mis en place. Il
est basé sur des lunettes et sur une occlusion qui doit être permanente. Une
fois le traitement efficace, on peut faire un relais par des traitements plus
simples.

La durée du traitement est très longue, au minimum cinq ans,
quelque soit l'âge du début du traitement.

La chirurgie peut être envisagée dans certains, mais on
utilise également l'injection de toxines botuliques qui donne d'excellents
résultats. Mais cela doit être fait avant trois ans.