Lutter contre les cancers de l'enfant

C'est un constat intolérable : chaque année, en France, 1.800 enfants sont touchés par un cancer. L'Institut Gustave Roussy lance une campagne d'information. Objectif : récolter des fonds et faire progresser la recherche.

Ces 40 dernières années, les progrès de la recherche ont
permis d'améliorer considérablement les taux de survie : aujourd'hui 80%
des enfants guérissent de leur cancer. Mais, malheureusement, pour 20% d'entre
eux, les traitements sont inefficaces.

Le cancer de l'enfant n'est pas lié au mode de vie, à
l'alimentation ou au surpoids, explique le Dr Dominique Valteau-Couanet,
cancérologue pédiatre à l'Institut Gustave Roussy à Villejuif
. Pour certains
enfants, il existe des prédispositions génétiques mais pour d'autres il n'y a
pas d'explications.

Prendre en charge les cancers de l'enfant

Les enfants sont très sensibles à la chimiothérapie et la
tolèrent beaucoup mieux que les adultes. Par contre, les médecins évitent le
plus possible d'avoir recours à la radiothérapie car les enfants sont des êtres
en devenir, ils vont grandir et il faut faire attention aux effets secondaires
de la radiothérapie sur les tissus normaux.

Les traitements anticancéreux peuvent altérer la fertilité
future des enfants. Chez les filles on prélève un ovaire pour le congeler et chez
les garçons qui ont fait leur puberté on fait un prélèvement de sperme.

Des cancers difficiles à soigner

Le taux de mortalité chez les enfants atteints de cancers
est de 20%. Un taux qui s'explique par l'extension de la maladie, son
agressivité ou son type. Les lymphomes (cancers du système lymphatique), les
tumeurs du rein, les neuroblastomes localisés (tumeurs situées dans l'abdomen)
se soignent bien. Les tumeurs osseuses présentent un taux de guérison
important, mais parfois au prix de séquelles, comme la pose d'une prothèse. Là
où le taux de guérison est insuffisant, c'est certaines tumeurs cérébrales,
certaines tumeurs musculaires qui s'accompagnent de métastases.

L'espoir

Pour ces cancers de l'enfant que l'on ne sait pas bien
soigner, il y a un espoir, des pistes de recherches pour de nouveaux
traitements. L'Union des Associations de Parents d'Enfants atteints de cancers
et de leucémie vient de publier son livre blanc : les enfants seraient les
oubliés du prochain plan cancer.