Le rapport Cyrulnik pour prévenir le suicide des enfants

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le neuropsychiatre Boris Cyrulnik remt aujourd'hui un rapport très attendu à Jeannette Bougrab, secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et de la Vie associative. Il s’agit d’un rapport sur un sujet grave : le suicide des enfants.

Ce rapport a été demandé, suite à deux récents suicides d’enfants qui ont consterné toute la France. En janvier, une fillette de 9 ans, diabétique, se jetait du cinquième étage de son immeuble dans la banlieue de Lyon. Sur un bout de papier, elle avait écrit quelques mots pour se plaindre de sa maladie et de sa nounou. Quelques semaines plus tard, un enfant de 11 ans se pendait en Seine-Saint-Denis. Deux gestes inconcevables. On sait que le suicide est la deuxième cause de décès chez les adolescents. L’adolescence est une période de la vie qui peut générer un mal être extrêmement profond. Mais comment comprendre qu’un enfant puisse se donner la mort ?.
_ Boris Cyrulnik est avec nous ce matin. Il nous détaille les longs mois d'enquête et les conclusions auxquelles il est parvenu.

Vous êtes à nouveau en ligne