Le dépistage du cancer de la prostate

Le dépistage systématique du cancer de la prostate ne fait pas l'unanimité parmi les médecins. La 7e journée de la prostate est l'occasion pour l'AFU d'informer sur les différentes modalités de prise en charge de cette pathologie qui est à l'origine de quelque 9.000 décès par an.

Le cancer de la prostate est le plus fréquent, 71.500 nouveaux cas sont détectés par an. Il est chez les hommes la 2e cause de mortalité par cancer, après celui du poumon, mais la première après 50 ans, selon l'AFU. Il touche un homme sur six entre 60 et 79 ans.

La prise en charge du cancer de la prostate se fait de plus en plus sur mesure. Certains médecins réclament un programme de dépistage comparable à celui du cancer du sein chez la femme, alors que d'autres y sont opposés partant du principe que tous les cancers de la prostate ne sont pas agressifs et que beaucoup de tumeurs sont surtraitées.

Site de l'AFU

Vous êtes à nouveau en ligne