L'inflammation, notre ennemie

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Et s'il y avait un point commun aux maladies les plus fréquentes: cancer, obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires, Alzheimer et même dépression ? D'après le professeur Edouard Pelissier, leur point commun serait l'inflammation. Il est interrogé par Brigitte Fanny-Cohen et Agnès Soubiran.

L'inflammation aigüe est un moyen de défense de l'organisme en
cas de blessure, d'infection ou de toute autre agression. Mais lorsque les
agressions perdurent provoqué par exemple par le tabac, la pollution, l'alcool
ou une consommation excessive de graisse s'installe un état d'inflammation
permanent qui entraîne des troubles dans différents organes.

La graisse du ventre est particulièrement dangereuse, car le
tissu graisseux n'est pas seulement une réserve d'énergie. Il contient beaucoup
de globules blancs qui sécrètent des substances inflammatoires et les cellules
graisseuses elles-mêmes produisent des molécules inflammatoires et même des
hormones. Quand les substances inflammatoires sont en excès, elles se
retournent contre nos cellules que ce soit au niveau du cœur, du foie, du
cerveau ou autre.

Pour y remédier, l'alimentation est un élément important
mais ce n'est pas le seul (diminution sucre et graisses). Le stress est aussi
un facteur d'inflammation donc il faut pratiquer une activité physique.

La brioche tue plus que le cholestérol d'Edouard
Pelissier aux éditions Odile Jacob

Vous êtes à nouveau en ligne