Des traitements pour soulager la sclérose en plaques

En France près de 2.000 nouveaux cas de sclérose en plaques sont diagnostiqués chaque année. Depuis quelques mois, des traitements capables d'améliorer la vie quotidienne de ces malades sont en train d'émerger.

Les tous premiers traitements diminuant les symptômes de la
sclérose en plaques sont en train d'arriver, et plus précisément les troubles de
la marche à un stade avancé. S'il ces traitements sont très attendus par les
familles et les malades, ils font l'objet d'une polémique. L'un des médicaments
attendus est un dérivé du cannabis.

Thibault Moreau, chef de service de neurologie du Centre
Hospitalier Universitaire – Dijon, a participé au Congrès de la fondation pour
l'Aide à la recherche de la sclérose en plaques (ARSEP). Il explique que la
sclérose en plaques est "une maladie du système nerveux central, c'est-à-dire
du cerveau et de la moelle. L'information est mal transmise sur les voies de la
sensibilité ou de la motricité. La maladie évolue par poussée puis de façon
plus progressive aboutissant à des handicaps permanents.
"

Un produit contesté

Au bout d'à peu près dix ans de maladie, les patients ont
une gêne en terme de périmètre de marche. Souvent ils sont gênés par des
troubles de l'équilibre ou par une raideur des membres inférieurs. "Le
produit, qui est autorisé au niveau européen mais pas au niveau français, est
un cousin du cannabis qui permet de réduire cette raideur. Huit pays utilisent
déjà ce pays, mais en France il n'est pas évalué comme un médicament car il est
considéré comme étant un produit stupéfiant.
" Des démarches sont en cours pour essayer d'autoriser ce médicament en France.

Un produit autorisé

La fampridine est autorisé en France. Il permet d'améliorer
la marche mais n'est pas efficace sur tous les patients. "C'est un
médicament qui améliore la résistance à la marche,
" explique Thibault
Moreau. "Tous les malades ne sont pas répondeurs, c'est pourquoi on donne
le traitement une quinzaine de jours, puis on évalue s'il y a eu un mieux.
"

Vous êtes à nouveau en ligne