Un possible retrait français d'Afghanistan très commenté dans la presse étrangère

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un événement a été très commenté dans la presse internationale aujourd'hui : la mort de quatre soldats français en Afghanistan, tués par un militaire de l'armée afghane. Nicolas Sarkozy envisage un retrait prématuré des troupes françaises, ce qui provoque beaucoup de réactions.

Beaucoup de réactions dans la presse étrangère, surtout dans les pays qui participent eux aussi à la force de l'Otan en Afghanistan. L'annonce du président français suscite plus ou moins de compréhension selon les pays. En Europe, ce qui ressort des articles de presse, ce sont les questions autour de la mission en Afghanistan :  l'OTAN est-elle tout simplement en train d'échouer ? L'alliance est "déséquilibrée par une méfiance mutuelle" entre l'armée afghane et les militaires occidentaux, estime The Guardian. En Italie, la Repubblica rappelle que "c'est une période de haute tension et de pertes pour tous les membres de la mission" de l'Otan. Le Frankfurter Allgemeine Zeitung s'interroge sur la présence de l'Allemagne. Partout, l'annonce de Nicolas Sarkozy semble faire écho à des questions que se posent déjà les médias.  

En revanche, aux Etats-Unis, la presse est beaucoup critique. On le voit notamment dans les titres choisis par la presse américaine :  beaucoup annoncent ainsi que la France "menace" de quitter l'Afgahnistan prématurément, contrairement aux journaux européens qui annoncent pour la plupart que la France "envisage" de quitter l'Afghanistan, ce qui n'est évidemment pas tout à fait la même chose. "Les Français sont installés dans la province de la Kapisa, une province relativement paisible" assure le Washington Post,  "c'est un endroit stratégique malgré l'absence de violence" . On sent poindre une critique sur le dévouement de l'armée française... Et puis, beaucoup de journaux américains y voient une annonce principalement électoraliste :  "hautement impopulaire chez lui" selon Fox News, Nicolas Sarkozy "se doit d'apparaître résolu" note le New York Times "à défendre les intérêts français" .