The Voice : la voix du succès

Samedi soir, c'est la finale de la deuxième saison de The Voice. Ce nouveau concept d'Endemol fait les beaux jours de TF1. Nikos Aliagas et Thierry Lashkar, le producteur de The Voice, sont les invités d'Info Médias.

C'est le divertissement le plus populaire du moment à la télévision. La demi-finale de The Voice a réuni 6,9 millions de téléspectateurs, 31% de part d'audience samedi dernier. Quel score pour la finale de samedi soir ? L'an dernier, l'émission avait attiré 7,7 millions de téléspectateurs. 

L'importance des réseaux sociaux

"Ce n'est pas un gadget pour nous" explique * . Cette année The Voice génère près de quatre millions de tweets. "Le programme a été construit en lien avec les réseaux sociaux, notamment pour aller chercher les jeunes téléspectateurs" * selon Thierry Lashkar** . 

Trop de télé-crochets ? 

C'est le retour en force des divertissements musicaux à la télé française. Sur les écrans aujourd'hui, on retrouve la Nouvelle Star, la Star Academy, Un Air de star, Popstars et The Voice. Trop ? "Au lancement de l'émission, 90% des journalistes nous disaient "Vous allez au bain. Les télé-crochets, c'est fini". Mais on a gagné notre pari" estime Thierry Lashkar

Manque de créativité ? 

Le concept de The Voice est créé en 2010, il a été décliné dans une trentaine de pays. "Est-ce qu'on rééinvente la télé ? Bien sûr que non" concède Nikos Aliagas , "on réutilise des schémas, des ficelles qui ont toujours existé ! Les télé-crochets, ça existait avant Jacques Martin ! On s'est juste adaptés à l'époque."

Une saison 3 déjà en préparation

"On a démarré les appels à candidature" nous dit Thierry Lashkar , "Nos équipes de casting sillonne déjà la France pour recruter les nouveaux talents."

Vous êtes à nouveau en ligne