Télévision "baby-sitter" : l'expression de Nonce Paolini très critiquée

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

"Le meilleur baby-sitter qu'on connaisse, c'est encore la télévision". La petite phrase du patron de TF1, invité aujourd'hui de France Info, a suscité beaucoup de remarques acerbes sur les réseaux sociaux. Et a aussi suscité l'indignation de "Enfance - Télé : danger ?", une association qui lutte contre la surconsommation des écrans.

Un patron de TF1 qui choisit une expression un peu provocatrice pour parler de la télévision, ce n'est pas une première. Il y a 10 ans, Patrick Le Lay avait provoqué un scandale en évoquant "le temps de cerveau disponible" que TF1 vendait aux annonceurs. Aujourd'hui, Nonce Paolini prouve qu'il a lui aussi le sens de la formule. Le dirigeant du groupe était l'invité de Philippe Vandel sur France Info pour la chronique "Tout et son contraire". Interrogé sur le désintérêt des jeunes pour la télévision, voilà ce qu'il répond : "L'avantage des jeunes, c'est qu'ils vieillisent. Ils se marient et il leur arrive d'avoir des enfants. Et le meilleur baby-sitter qu'on connaisse, c'est encore la télévision."

La remarque fait gronder les réseaux sociaux, mais pas seulement. "C'est de la propagande commerciale, c'est dangereux, les parents vont y croire" s'indigne Janine Busson, fondatrice de l'association "Enfance - télé : danger ?". "On ne met pas un bébé devant un écran, on n'abandonne pas un bébé devant un écran. Cela peut créer des situations de dépendance, des soucis de développement pour l'enfant." Pas question bien sûr de bannir les écrans pour les enfants. Mais l'association cherche à sensibiliser les adultes sur la nécessité d'accompagner, de contrôler l'utilisation que les plus jeunes font de la télévision. Et donc de ne pas s'en servir (trop souvent) comme baby-sitter...

Vous êtes à nouveau en ligne