Télérama fait sa révolution numérique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Télérama lance une nouvelle application numérique. Fort sur le papier, Télérama a plus de mal à conquérir de nouveaux lecteurs sur le digital. Catherine Sueur, présidente de Télérama, était l'invitée de franceinfo mardi 17 avril.

"Désormais, avec les abonnements numériques, nous arrivons à trouver un modèle économique. C'est la raison pour laquelle nous lançons maintenant une nouvelle application", explique Catherine Sueur, présidente de Télérama. Avec un lectorat âgé de 56 ans en moyenne, Télérama espère rajeunir son public. "On a connu Télérama sur la table du salon. La question qui se pose aujourd'hui c'est 'comment avoir Télérama dans sa poche, sur son mobile, tout le temps ?'," ajoute Catherine Sueur.

L'objectif de Télérama ? 100 000 abonnés en cinq ans. "C'est réalisable car nous sommes très forts sur le print (430 000 abonnés) donc il n'y a pas de raison que nous ne soyons pas aussi forts sur le digital", assure la présidente de Télérama qui confie avoir déjà "recruté plus de 500 abonnés en quinze jours".

L'ambition de cette nouvelle application c'est de répondre à cette question qu'on se pose tous en rentrant chez nous et qui est 'Qu'est-ce que je regarde ce soir ?'

Catherine Sueur, présidente de Télérama

franceinfo

Télérama tient à son rôle de prescripteur et fait un choix décalé dans sa façon de recommander des programmes. "Il n'y a pas d'intelligence artificielle, il n'y a pas d'algorithmes. La sélection est humaine et faite par la rédaction elle-même", souligne Catherine Sueur.

Revoir l'interview en intégralité :

Vous êtes à nouveau en ligne