Stéphane Soumier : B Smart veut privilégier "une information d’entreprise"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le président de la nouvelle chaîne d’économie veut "accompagner les entrepreneurs" dans le contexte post-crise sanitaire mais dément vouloir leur "servir la soupe".

Une nouvelle chaîne débarque le 16 juin sur le service TV de l’opérateur Free puis sur les autres bouquets basiques des opérateurs télécoms dans les jours qui suivent. Ce nouveau média baptisé B Smart et consacré à l’actualité économique réunit d’anciens collaborateurs de BFM Business mais également d’anciennes personnalités des médias comme Jean-Marc Sylvestre et Michel Denisot. Il veut néanmoins se distinguer de son concurrent en privilégiant "une information d’entreprise", selon son fondateur et dirigeant Stéphane Soumier.

Les programmes s’organisent autour de quatre thèmes : la digitalisation des sociétés, la bataille pour l’emploi, l’impact des entreprises et les PME-TPE, notamment via un partenariat avec la BPI (Banque publique d'investissement). Le responsable souhaite financer son média notamment via le sponsoring de marques mais ne souhaite pas "servir la soupe", comme il l’avait déclaré précédemment à des journalistes. "Je suis sidéré qu’on ait pris cette phrase au sérieux, proteste-il. (…) C’était évidemment du deuxième degré. Ça n’intéresse même personne de se faire servir la soupe", poursuit Stéphane Soumier, qui se réjouit de la présence de CMI France (Elle, Marianne…), le groupe médias de l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky.

Vous êtes à nouveau en ligne