Philippe Etchebest, chef étoilé : "Dans Cauchemar en cuisine, je refuse de jouer un rôle"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le chef étoilé Philippe Etchebest revient, avec Célyne Baÿt-Darcourt, sur les conditions de tournage de "Cauchemar en cuisine", dont la huitième saison a débuté au mois de mai.

Cauchemar en cuisine revient jeudi 31 mai sur M6. Pour ce deuxième épisode de la huitième saison, le chef étoilé Philippe Etchebest se rend à Besançon (Doubs). L’émission continue de connaître un franc succès avec en moyenne une audience de plus de deux millions de téléspectateurs. Cela fait sept ans que le meilleur ouvrier de France vient en aide aux restaurateurs de l'Hexagone. 

"C'est à chaque fois une très belle expérience"

Philippe Etchebest explique les raisons pour lesquelles il traverse parfois la France entière : "Je rencontre des gens différents et des situations différentes à chaque fois, et cela reste toujours un plaisir d’essayer de trouver des solutions pour eux." Et bien qu’il ait aidé plusieurs dizaines de restaurateurs, Philippe Etchebest, nommé meilleur ouvrier de France en 2000, reconnaît que cette émission lui a beaucoup apporté : "À chaque fois, j’apprends sur moi, sur les autres, sur l’humain. Je me nourris de tout cela, c’est à chaque fois une très belle expérience. J’en ressors grandi."

Une fois que le tournage se termine et que les caméras s’en vont, le chef ne s’éclipse pas pour autant : "Lorsque je jette mon tablier, je rassemble les restaurateurs et toutes les personnes concernées pour débriefer pendant une heure environ et leur expliquer ce qui va se passer par la suite", explique Philippe Etchebest.

Après l'émission, les restaurateurs sont accompagnés et suivis pendant six mois par diverses sociétés, en pilotage d’entreprise notamment. "Depuis 2016, grâce à ce suivi, 84% des restaurateurs réussissent, assure-t-il. Je prends aussi de leur nouvelles, je leur passe un petit coup de fil, avant la diffusion, et après aussi. Je suis au courant de ce qu’il se passe grâce à ces sociétés qui me donnent à chaque fois des nouvelles."

Rien n’est scénarisé

Philippe Etchebest se refuse de sélectionner les candidats de Cauchemar en cuisine et souhaite aller à leur rencontre lors du tournage pour les découvrir pour avoir une "analyse spontanée". Le chef étoilé met un point d’honneur à ce que cette expérience soit la plus fidèle possible, que le montage soit fidèle à ce qu’il a vécu : "Il y a intérêt, prévient-il. Cela fait partie des conditions. J'ai dit que j’acceptais de faire Cauchemar en cuisine mais que je ne voulais pas jouer un rôle, ni tricher avec les images. Je veux dire la vérité."

Rien n’est donc scénarisé. Si le début et la fin de l’émission est généralement la même, les événements de chaque journées de tournage sont inconnus de tous. C’est pour cette raison qu’un compte-rendu est fait chaque soir, explique Philippe Etchebest. "Même si la production a une petite idée de la suite, c’est mon analyse, ce que je vois et ce que je ressens, qui sont important."

Malgré des tournages parfois compliqués, il n’a jamais été question pour l’équipe de Cauchemar en cuisine de ne pas diffuser un épisode : "Cela n’est jamais arrivé. La fois où je suis parti, l’émission a tout de même été diffusée. Je me suis dit qu’on allait malgré tout raconter cette première. C’est, je pense, ce qui a donné du crédit et de la légitimité au programme. Je fais cela lorsque je sens que j’ai affaire à de la mauvaise foi."