"L’Express" veut rompre avec les codes traditionnels du news magazine

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L’hebdomadaire créé en 1953 par Jean-Jacques Servan-Schreiber et Françoise Giroud se relance avec une nouvelle formule.

Racheté l’an dernier par le PDG d’Altice France, Alain Weill, L’Express se rêve en The Economist à la française avec une couverture percutante, une large place accordée au graphisme et aux illustrations, des sujets qui interpellent, et des points de vue à la sauce libérale.

Un objectif de 200 000 abonnés

La priorité est donnée à l’actualité économique et internationale, exit la rubrique Culture. "On veut prouver que la presse n’est plus en crise, notamment grâce à l’abonnement numérique", explique le directeur de la rédaction, Eric Chol, sur franceinfo. De 20 000 abonnés aujourd’hui, L’Express veut passer à 200 000 en trois ans. Un cap que seul Le Monde a franchi en France. "Il faut avoir de l’ambition", estime Eric Chol.

Parmi les nouveautés du site Internet, un podcast quotidien : des comédiens liront le journal en intégralité.

Vous êtes à nouveau en ligne