La presse internationale s'amuse de Carla Bruni et de "Sarkozy le jardinier"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est une interview qui provoque aujourd'hui beaucoup de réactions dans la presse : Carla Bruni répond aux questions de Christine Ockrent pour la BBC. Et elle raconte comment elle a été séduite par les connaissances botaniques de Nicolas Sarkozy...

C'est la BBC qui a proposé à Christine Ockrent de présenter une émission d'une heure, qui sera diffusée demain midi. La journaliste a choisi ses invités, parmi lesquels figure Carla Bruni, une "vieille amie" précise la BBC. L'interview n'a pas encore été diffusée, mais de larges extraits ont été retranscripts sur le site Internet de la radio britannique. Et visiblement, la Première Dame a décidé de tout dire à sa "vieille amie" et de révéler notamemnt ce qui l'avait séduite lors de sa rencontre avec Nicolas Sarkozy... Est-ce son intelligence ou son humour ? Pas du tout. Ce qui a fait la différence, c'est sa connaissance de la botanique. "On marchait dans les jardins de l'Elysée" raconte Carla Bruni et "il connaissait tous les noms de fleurs, même les noms en latin [...] Je me suis dit : 'il faut que j'épouse cet homme'."

Un talent caché de Nicolas Sarkozy qui amuse énormément la presse internationale, à commencer par la BBC elle-même qui titre "mon amour pour Sarkozy le jardinier". Pour Der Spiegel, "le flower-power de Nicolas Sarkozy a fait fondre Carla Bruni" tandis que le Daily Mail parle de l'une des interviews "les plus bizarres" de l'ex top model. La presse sud-africaine, indienne ou encore slovène commentent également avec amusement ces propos romantiques.

Des propos qui ne sont sans doute pas si innocents que ça, car Carla Bruni en profite pour saluer la force de travail de son mari, et même si elle affirme que sa grossesse n'intéresse pas les Français, elle estime toutefois que l'arrivée d'un bébé à l'Elysée est un signe de "modernité". Bref, une belle opération de communication...

  • Une nouvelle émission culturelle fait son apparition aujourd'hui sur France 5

    Elle s'appelle "Entrée libre" et sera programmée tous les soirs à 20h, c'est-à-dire en même temps que les JT de TF1 et France 2 et les séries de France 3 et M6. Autant dire que ce ne sera pas facile... Celui qui va tenter ce nouveau défi s'appelle Laurent Goumarre, animateur d'une émission quotidienne sur France Culture. Sur France 5, il aura 20 minutes tous les jours pour faire découvrir l'actualité culturelle au sens large, du cinéma aux expos en passant par le jeu vidéo. Une émission qui se veut différente, plus ouverte, multidisciplinaire et surtout... sans chroniqueurs. "Les chroniqueurs confisquent la parole des artistes ou des intellectuels" regrette Laurent Goumarre. "L'invité se retrouve à commenter la parole du chroniqueur. Ce n'est pas ainsi que je veux travailler."

    Une émission sans chroniqueurs donc, mais avec beaucoup de reportage : un format très différent de l'autre émission culturelle de France Télévision, "Avant-premières", le mardi soir sur France 2, qui peine d'ailleurs à trouver son public : pas plus de 400.000 téléspectateurs encore la semaine dernière.

  • Ce qui permet aux chaînes d'afficher de très belles audience, ce sont les matchs de la coupe du monde de rugby

    Même si les performances des Bleus sont discutables, les chiffres eux sont excellents : 7,8 millions de téléspectateurs étaient samedi matin devant TF1 qui diffusait le match entre la Nouvelle-Zélande et la France, ce qui veut dire que 65% des gens qui regardaient la télé à ce moment là regardaient le match. Et les autres rencontres sont également très suivis : 2,3 millions de téléspectaterus hier matin devant Argentine-Ecosse, toujours sur TF1, soit 30% de part d'audience. Des chiffres qui devraient en toute logique grimper au fur et à mesure de la compétition.

Vous êtes à nouveau en ligne