L'hommage de Jean-Marie Cavada à Georges Pernoud : "Attiré par quelque chose qui n'était pas son univers", il en avait fait "une émission superbe et très novatrice"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Georges Pernoud était le visage historique d'une des plus anciennes émissions de la télévision française. Le créateur de "Thalassa" est mort hier des suites d'une longue maladie. Il avait 73 ans.

C'est en 1975 que Georges Pernoud a l'idée d'un magazine consacré à la mer dont il est passionné. Il lance alors Thalassa sur FR3 à l'époque, et ce n'est que cinq ans plus tard qu'il en dévient le présentateur. Cela va durer 37 ans, un record de longévité ! Depuis une péniche aménagée en studio sur la Seine, il va proposer 1 704 numéros, avec des reportages, des enquêtes.

Georges Pernoud aimait dire que l'émission abordait tous les domaines sur fond bleu : des rencontres avec des pêcheurs, des découvertes d'archipels, des sauvetages de migrants, des histoires de navigateurs. Deux sujets se sont d'ailleurs vu attribuer le prestigieux prix Albert-Londres dans les années 90. Diffusée chaque vendredi en première partie de soirée, Thalassa est à cette époque suivie par des millions de téléspectateurs. Puis l'audience s'érode petit à petit, France 3 modifie plusieurs fois la programmation : trois fois par mois, puis une seule fois. Georges Pernoud s'agace, il décide alors de partir. On est en juin 2017, il fait ses adieux au public laissant la place à Fanny Agostini pour une seule et unique saison. 

Mais l'émission n'a jamais retrouvé son lustre d'antan. Elle a même disparu pendant quelques mois, avant de revenir en novembre dernier le dimanche après-midi. 

Le témoignage de Jean-Marie Cavada

Jean-Marie Cavada a été directeur de l'information de FR3 (l'ancien nom de France 3) et c'est sous sous son impulsion que Thalassa , l'émission présentée par Georges Pernoud, est passé d'une diffusion mensuelle à une diffusion hebdomadaire : "Georges était un homme qui avait fait du reportage partout à travers le monde. Quand il est arrivé avec cette idée, on l'avait programmé à l'heure où même les poules dorment depuis bien longtemps, à 23h30. Je lui ai proposé de la programmer plus tôt, à 22h30. Je voyais bien que cela le contrariait. Moi, ça m'arrangeait parce que je trouvais cette émission assez superbe et surtout très novatrice."

"Thalassa" diffusée en prime time

Jean-Marie Cavada : "Et puis comme ça marchait bien, je lui ai proposé un jour de descendre à 20h30 et alors là j'avais devant moi un homme, dont la modestie n'est pas assez soulignée, qui était absolument paniqué de devoir s'affronter à la grande audience !"

"Il n'avait pas le pied marin du tout. Il était attiré par quelque chose qui n'était pas son univers. Il aimait bien la mer comme beaucoup d'entre nous. Ce n'était pas Yves Parlier, ce n'était pas Tabarly !" sourit Jean-Marie Cavada.

Vous êtes à nouveau en ligne