Jérôme Cazadieu assume la une sur Julian Alaphilippe : "C’est un choix éditorial, pas un choix sexiste"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Après la une du journal "l'Equipe" sur la victoire d'étape de Julian Alaphilippe sur le Tour de France 2020 au détriment des footballeuses de l'Olympique lyonnais et leur nouveau titre en Ligue des champions, la direction du quotidien sportif se défend. 

Le 31 août dernier, l’Equipe fait sa une sur la victoire d’étape de Julian Alaphilippe alors que les joueuses de football de l’Olympique lyonnais venaient de gagner la Champions League et elles n’ont eu droit qu’à la manchette qui est en haut de la page.

Jérôme Cazadieu assume "ce n’est pas un choix sexiste c’est un choix éditorial", dit-il. "Nous avons une confrontation d’évènements. Les questions sont les suivantes : quelle est la valeur sportive de cet évènement ? Quelle est la valeur émotionnelle ? Quelle est la valeur commerciale également ? Au regard de ces critères-là, nous avons jugé que c’était plus important pour nous de mettre Alaphilippe à la une." Le directeur de la rédaction du journal considère tout de même que le foot féminin a toute sa place dans l’Equipe.

Un journal récompensé mais touché par la crise sanitaire

Le journal a été triplement récompensé aux Grands Prix des médias la semaine dernière : meilleur titre de presse quotidienne et meilleur coup éditorial pour son enquête sur les violences sexuelles dans le sport. La chaîne a été élue meilleure chaîne télé.

Mais sans actualité sportive pendant le confinement, le journal et la chaîne ont dû se réinventer et se renouveler expliquent les deux invités. La chaîne l’Equipe sort très affectée de la crise du Covid-19, "un trou noir" pendant trois mois pour Jérôme Saporito. Le directeur de la rédaction se veut optimiste : "Au journal, après six mois sans sport, on se concentre sur la reprise. Les ventes progressent mais ne sont pas revenues au niveau d’avant Covid, le numérique payant marche en revanche très bien."

Le directeur de la rédaction ajoute : "Il faut être très prudent sur les chiffres de reprise du marché de la publicité, notre visibilité est à 15 jours", mais la chaîne reste "une petite chaîne ambitieuse qui veut se développer."

 

Vous êtes à nouveau en ligne