France 4 va-t-elle vraiment disparaître en 2020 ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La disparition de la chaîne jeunesse du groupe France Télévisions pourrait être reportée.

Supprimer la chaîne de télévision France 4 fait partie des projets du gouvernement pour faire des économies et répondre aux nouveaux usages. Mais face aux critiques, il n’est pas impossible que cette suppression, initialement prévue en 2020, soit reportée. "Nous n’avons pas d’information à ce jour sur un éventuel moratoire", confie sur franceinfo mercredi 3 juillet Tiphaine de Raguenel.

"La question se pose car 1 million 700 000 enfants regardent France 4 chaque jour et on veut être sûr de n’en laisser aucun sur le bord de la route". Tiphaine de Raguenel, l'ancienne patronne de la chaîne, désormais directrice des jeunes publics et de l'animation sur France Télévisions, est chargée de basculer l’offre pour enfants vers le numérique. "C'est le sens de l’histoire, alors on s'y attèle", dit-elle.

Renforcement de l'investissement

Elle lancera en décembre 2019 la plateforme jeunesse baptisée Okoo, qui comprendra "des programmes disponibles nulle part ailleurs, à visée ludo-éducative, et majoritairement français et européens". Elle souhaite également avoir une offre "puissante" destinée aux enfants, disponible sur tous les écrans. 

La diffusion de programmes jeunesse représente actuellement 6 000 heures par an et devrait être abaissée à 2 800 heures en 2021, selon le syndicat des producteurs de films d'animation. Une inquiétude des professionnels du secteur que Tiphaine Raguenel dit entendre et avoir en partie résolue.

"On a signé un accord avec les professionnels de l'animation cette année pour renforcer l'investissement de France Télévisions dans ces programmes. On porte cet investissement à 32 millions jusqu'en 2022, alors qu'il était de 30 millions jusqu'à présent", explique la directrice des jeunes publics. 

Vous êtes à nouveau en ligne