"Femmes, de la rue à l’abri" : un documentaire optimiste sur des guerrières de la survie

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Cinq ans après avoir montré le quotidien terrible des femmes sans domicile fixe, la réalisatrice Claire Lajeunie met en lumière les lieux d’accueil parisiens qui leur sont réservés.

Elle s'appellent Marie-France, Katie, Myriam, Ghislaine… Ces femmes ont un parcours de vie différent mais se retrouvent dans le même enfer : la rue. Claire Lajeunie avait dépeint leur errance en 2015 dans Femmes invisibles, survivre dans la rue. Un film qui avait inspiré Les invisibles au cinéma. "À cette époque, on ne regardait pas ces femmes. C’est en train de changer, les consciences se réveillent, la parole s’est libérée", se réjouit la réalisatrice.

À Paris, des refuges sont nés, spécialement réservés à ces femmes. Une sorte de cocon dans lequel elles peuvent prendre soin d’elles, se reposer, se faire soigner, parfois se faire masser ou recevoir des cours de self-défense. "Quand elles arrivent, 100% d’entre elles ont vécu des violences dans la rue. Elles ont besoin d’une main tendue", raconte Claire Lajeunie. À l’image de Ghislaine, qui explique dormir avec un couteau et un marteau, mais garde son humour et son sourire. Anne, elle, s’en est sortie après des années de galère, elle raconte avoir été violée plusieurs fois.

Je les appelle souvent des guerrières. Elles ont des ressources qui m’ont épatée

Claire Lajeunie, réalisatrice de "Femmes, de la rue à l'abri"

à franceinfo

Femmes, de la rue à l’abri, un documentaire de Claire Lajeunie, diffusé mercredi 2 décembre à 23h40 sur France 2 et en replay pendant 60 jours.

Vous êtes à nouveau en ligne