"Demain nous appartient", en prime time sur TF1 : "Un cadeau à nos fidèles téléspectateurs"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le feuilleton "Demain nous appartient" est diffusé pour la première fois en prime time sur TF1. Son producteur, Vincent Meslet, livre les ingrédients d'une série réussie.

"On veut faire un cadeau à nos fidèles téléspectateurs, mais aussi séduire un nouveau public", explique Vincent Meslet, producteur de Demain nous appartient. Près de deux ans après son lancement, le feuilleton d'avant-soirée de TF1 est diffusé, lundi 10 juin, pour la première fois en prime time.

Le directeur général de Telsète, assure que l'équipe "a essayé de garder les codes du feuilleton quotidien, en y ajoutant un cadre exceptionnel et une histoire unique". Alors comment faire évoluer le feuilleton et ses bientôt 500 épisodes ? "Ce qui est intéressant, c'est de travailler la psychologie et les sentiments des personnages confrontés à des évènements", répond Vincent Meslet.

Quels sont les ingrédients d'un feuilleton réussi ?

Vincent Meslet, qui avait déjà contribué au succès de Plus Belle la vie sur France 3, a une idée bien précise de ce que doit être une série d'avant-soirée réussie : "C’est un mélange de polar et d’histoire sentimentale. L’important, c’est d’avoir des personnages dans lesquels tout le monde peut se reconnaître.

Demain nous appartient réunit en moyenne 3,3 millions de téléspectateurs chaque jour, et pour tenir le rythme "on est obligés d’avoir une organisation assez stricte et industrielle. Chaque nouvelle histoire doit être un renouvellement", raconte le producteur du feuilleton qui réunit également un million de téléspectateurs en différé.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ?" avec Make.org, Reporters d’Espoirs et plusieurs autres médias. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne