Coco, nouvelle dessinatrice de Libé : "C’est une renaissance"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La dessinatrice succède à Willem, qui prend sa retraite après 40 ans de bons et loyaux services.

"Allo c’est Libé ! Willem s’en va bientôt. Voulez-vous devenir notre dessinatrice attitrée ?" Il n’a pas fallu longtemps à Coco pour accepter la proposition. "J’ai dit que j’allais réfléchir trois trois jours et finalement en une heure, j’ai accepté ! C’est un honneur de prendre la suite de Willem. Il est plus qu’un  talent, c’est un monument ! J’essaierai de faire de mon mieux et la tâche est ardue", confie la caricaturiste sur franceinfo, à la veille de la publication de son premier dessin dans Libération. Elle s’avoue "complètement stressée. Hier soir, j’avais l’impression de ne plus savoir dessiner. C’est une renaissance". Quel sera le thème de son dessin de jeudi ? Ce n’est pas encore tranché  : "J’ai repéré des sujets : la répression en Birmanie ou les mesures d’Emmanuel Macron annoncées ce soir à 20 h".

Fidélité à "Charlie"

Après avoir travaillé à L’Humanité, aux Inrocks, sur Arte, c’est à Charlie Hebdo que Coco a trouvé son point d’ancrage. Arrivée en 2008, elle a vécu la tragédie du 7 janvier 2015 dans laquelle plusieurs de ses camarades ont été assassinés. Son nouveau poste à Libé ne l’empêchera pas de poursuivre sa collaboration avec le magazine : "Je suis très attachée à Charlie et à cette équipe qui m’a formée. Charlie c’est une famille, une maison pour moi, plus qu’un journal."

Vous êtes à nouveau en ligne