Avec "Les Idées claires", "il s'agit de "prendre le doute au sérieux", assure Sandrine Treiner, directrice de France Culture

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Sandrine Treiner (France Culture) et Lucas Menget (franceinfo) sont les invités d'"Info médias" pour présenter "Les idées claires", un podcast qui veut lutter contre "les désordres des l'information".

France Culture et franceinfo lancent "Les Idées claires", mercredi 2 mai. Un nouveau rendez-vous destiné à lutter contre les fausses informations, a priori et contre-vérités. "Les idées claires", présenté par Nicolas Martin, est diffusé sous forme d'un podcast de 10 minutes en format vidéo et d'un format vidéo disponible sur les sites franceculture.fr et franceinfo.fr, les plateformes vidéos et les réseaux sociaux de ces deux chaînes du groupe Radio France. Le premier numéro revient sur les remises en cause de la théorie de l'évolution.

Sandrine Treiner, directrice de France Culture, rappelle l'objectif des "Idées claires" : lutter contre les désordres de l'information. "France Culture et franceinfo ont des rythmes différents mais des préoccupations qui sont communes et qui sont celles du service public. Il n'y a pas de vérité unique sur les choses mais nous savons les uns et les autres, chacun dans nos registres et nos domaines, et avec nos rythmes, qu'il y a des choses qui sont indubitablement fausses."

Ce projet est devenu commun assez naturellement. Il y a une chaîne qui travaille sur la question de l'information, une chaîne qui travaille sur la question de la connaissance, on va allier nos forces !

Sandrine Treiner

à franceinfo

Les vidéos des "Idées claires" sont des contenus destinés à circuler sur les réseaux sociaux, comme le précise Lucas Menget, directeur adjoint de la rédaction de franceinfo : "C'est principalement à destination des réseaux sociaux, des plateformes numériques, que ce soit celle de France Culture ou celle de franceinfo. Franceinfo, c'est depuis 30 ans une radio de vérification de l'information, et chaque année de plus en plus. Il était naturel qu'on s'allie avec France Culture pour être extrêmement puissant sur les réseaux sociaux, car c'est de là aujourd'hui qu'émane la puissance de la désinformation."

"Il s'agit de prendre le doute au sérieux, estime Sandrine Treiner. Il n'y a pas une vérité et une seule mais on prend au sérieux cette phrase de Paul Valéry : 'Le simple est toujours faux. Ce qui ne l'est pas est inutilisable.' C'est entre ces deux bornes qu'il faut travailler." "Aujourd'hui, poursuit Lucas Menget, ce sont les savoirs et les connaissances qui sont attaqués sur les réseaux sociaux, et pas simplement l'information."

Vous êtes à nouveau en ligne