"Anarchy" : à vous d'imaginer le scénario de la série

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

France 4 lance ce soir une nouvelle série, "Anarchy", qui raconte une France en pleine déroute économique. Il s'agit d'une fiction participative : les téléspectateurs sont appelés à écrire la suite de l'histoire.

"Anarchy", c'est une politique-fiction, qui parle de crise économique et de déficit public. Toute ressemblance avec le monde réel n'est évidemment pas fortuite. Le premier épisode, qui sera diffusé ce soir, se passe dans une France en pleine déroute : la plus grande banque du pays est au bord de la faillite, l'endettement explose, Bruxelles menace et François Hollande décide de sortir de la zone euro et de revenir au franc. Cette décision provoque le chaos : les Français ne peuvent plus accéder à leur argent, la tension monte, l'extrême droite se pose en recours...

Tournage lundi... pour diffusion jeudi

Que va-t-il se passer ensuite ? C'est à vous, téléspectateur, de l'imaginer. La production le promet : il n'y a pas de scénario pré-défini, pas de canevas, la série s'adapte au fur et à mesure aux idées du public, quitte d'ailleurs à embaucher des comédiens pour incarner des personnages inventés par les téléspectateurs. Seul le premier épisode a été tourné. Dès la diffusion ce soir, les téléspectateurs peuvent aller sur le site pour proposer une suite. Les suggestions sont reprises par l'équipe. Les 15 scénaristes et journalistes vont plancher tout le week-end. Le tournage a lieu lundi, le montage mardi pour une diffusion jeudi prochain. Une production en temps réel, qui va durer jusqu'à mi-décembre.

Le rêve de l'interactivité

L'idée est d'aller le plus loin possible dans l'interactivité. Cette série est d'ailleurs symbolique du rêve des chaînes : parvenir à concilier la télé et le web, permettre aux téléspectateurs passifs de devenir des participants actifs, s'adapter aux usages du jeune public... Ce n'est pas un hasard si "Anarchy" est proposé sur France 4, qui s'adresse aux moins de 30 ans. Depuis quelques années, la télé tâtonne pour réussir cette interactivité : vote du public du direct, intégration des tweets à l'écran, prolongement d'une série par un jeu ou par un site internet... Si beaucoup de choses ont été tentées, la fiction participative est sans doute l'idée la plus audacieuse. La plus risquée aussi.

"Anarchy", huit épisodes de 26 minutes, à partir de ce soir 22h50 sur France 4.

 

Vous êtes à nouveau en ligne