Anaïs Bouton, présentatrice de "Zemmour et Naulleau" sur Paris Première : "Le mieux, c’est toujours de débattre"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La journaliste explique sur franceinfo pourquoi l’émission "Zemmour et Naulleau", qu’elle anime sur Paris Première, a sa place à la télévision.

Fin septembre, à la tribune de la Convention de la droite avec Marion Maréchal, Eric Zemmour tenait un virulent discours contre l’islam et les musulmans. Ses propos lui valent l’ouverture d’une enquête pour injures publiques et provocation à la haine. Quelques jours plus tard, Paris Première lançait la 9e saison de "Zemmour et Naulleau", malgré la polémique et le boycott des annonceurs. Anaïs Bouton avait, dès le début de l’émission, exprimé son désaccord avec le polémiste, lui demandant de préciser sa pensée et ses intentions politiques.

"J’avais besoin de dire des choses à Eric en amorce de la première émission, on ne pouvait pas faire comme si rien ne s’était passé", raconte la présentatrice, qui précise que la chaîne a recadré Eric Zemmour. Il débat chaque semaine face à Eric Naulleau depuis 2011 et jamais il n’y a eu de dérapage. Comment l’explique Anaïs Bouton ? "C’est un débat argumenté, contradictoire et maîtrisé. On n’est pas dans la recherche du buzz et des petites phrases".

Pas de polémique et pourtant c’est le programme-phare de Paris Première : 100 000 téléspectateurs en moyenne. "La parole de Zemmour, c’est 20% des Français. Elle a évidemment sa place dans le débat public", conclut la journaliste.

Vous êtes à nouveau en ligne