Al-Jazeera s'offre la Ligue des champions au détriment de Canal+

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Coup d'éclat d'Al-Jazeera : la chaîne du Qatar a acheté les droits de diffusion de la plupart des matchs de la Ligue des Champions, au détriment de Canal+. La chaîne cryptée pourrait souffrir de cette concurrence frontale. Ironie de l'histoire, c'est l'ancien directeur des sports de Canal+, qui gère l'acquisition des droits télévisés pour la future chaîne sport d'Al-Jazeera.

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'Al-Jazeera ne fait pas une entrée en douceur dans le football français. C'est à coup de millions d'euros que la chaîne qatarie taille des croupières à Canal+.. Tout a commencé en juin dernier, avec l'achat des droits télé d'une partie des matchs de la Ligue 1. Et ça continue avec la Ligue des Champions, diffusée aujourd'hui majoritairement sur la chaîne cryptée. Al-Jazeera a proposé 60 millions d'euros par an, selon les calculs de l'Equipe, soit le double de ce que verse actuellement Canal+. Résultat : entre 2012 et 2015, 133 matchs de la Ligue des Champions seront diffusés sur la future chaîne sport d'Al-Jazeera, qui sera lancée en france au printemps.

Et c'est une mauvaise nouvelle pour Canal+, qui attire une partie de ses abonnés grâce au football. C'est même le nerf de la guerre, le football. Même si Canal+ mise aussi, et de plus en plus sur le cinéma, sur les séries, les matchs restent l'un des piliers de son offre. Dans un contexte où les Français ont accès désormais à 19 chaînes gratuties, Canal+ doit continuer à faire la différence. Perdre la Ligue des Champions n'est pas bon pour l'image. La chaîne n'a pas souhaité faire de commentaires.

Et ironie de l'histoire, celui qui a géré l'acquisition des droits de la Ligue des Champions pour Al-Jazeera est un ancien de Canal+, Charles Biétry. Et pas n'importe quel ancien : Charles Biétry a été le directeur des sports de la chaîne pendant près de 15 ans. C'est sous son impulsion que Canal a misé dès sa création en 1984 sur le football. Aujourd'hui, patron de la future chaîne Al-Jazeera Sports en France, il ne voit pas comme un concurrent de son ancienne maison : "Je ne suis ni en confrontation, ni en guerre" assurait-il ce matin au micro de Julien Brigot. Mais il y a peut-être tout de même dans cela un petit goût de revanche. Après son départ de Canal+, Charles Biétry a eu bien du mal à rebondir et Al-Jazeera lui permet, à 68 ans, de revenir au centre du jeu.

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne