Yael Naim, la musique comme exutoire

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Avec son troisième album, "Older", Yael Naim met en musique ses joies et douleurs, récentes ou non, pour livrer un disque intense et varié, dans lequel elle surprend, avec son compagnon de toujours, David Donatien.

L'expression "album de la maturité" est sans doute en matière de musique la pire des banalités. Pourtant, c'est instantanément ce que l'on ressent en découvrant cet album, intitulé d'ailleurs Older , "plus vieux " en français. Dans les cinq années qui séparent ce nouveau bébé du précédent, Yaël Naïm a vécu, beaucoup de choses. comme la naissance, justement, d'un vrai bébé. La naissance, mais aussi la mort, avec la disparition d'une grand-mère adorée. Autant d'événements qui ont nourri ses chansons, devenues plus que jamais forme d'exutoire.

On voyage beaucoup à travers la musique de Yaël Naïm, par le son, par l'interprétation et la langue, puisque la chanteuse franco-israélienne s'offre aussi un titre en hébreu, Ima.  Pour son partenaire, compagnon, son véritable double même David Donatien, cet album marque aussi une évolution vocale, avec une puissance de voix qu'on connaissait peu chez la chanteuse. Sept ans après le succès planétaire de son tube "New Soul", Yaël Naim a décidé de lâcher sa voix, lâcher la bride sur un album intense, riche et varié. Une vraie réussite pour un album qui refuse le sens unique, y préférant de loin l'exploration musicale, et qui en ce sens ressemble furieusement au duo qui en est à l'origine.

Vous êtes à nouveau en ligne