"Welcome 2 America" : cinq ans après sa mort, un nouvel album posthume de Prince

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un deuxième album posthume du chanteur Prince sort vendredi 30 juillet. Il comprend douze titres inédits et inégaux, avec une base funky et un fond politique.

C'est le deuxième album posthume de Prince : Welcome 2 America sort vendredi 30 juillet dans les bacs, cinq ans après la mort du chanteur. Les douze chansons sont plutôt funky. Surtout, elles ont une tonalité très politique. 

Des morceaux enregistrés en 2010

Les morceaux présents sur l'album existent depuis longtemps. Ils étaient stockés dans "The Vault", un coffre-fort ayant appartenu à l'artiste, qui était comme une caverne d'Ali Baba de Prince. Son contenu est très fantasmé par les fans et gardé comme un secret d'État par ses ayants-droit. Cet album avait été enregistré en 2010 mais n'était jamais sorti depuis. 

Plus étonnant, lors de la tournée Welcome 2 America tour qui avait suivi l'enregistrement, aucun des titres n'avait été joué. "On pensait que c'était étrange mais c'est Prince, sa façon de décider et de faire les chose !", s'en amuse Morris Hayes, claviériste de l'artiste et producteur de l'album."Pour la tournée Diamonds and Pearls tour, en 1992, il y avait un piano sur scène. Je lui ai demandé pourquoi et il m'a répondu que c'était pour un morceau du prochain album. Il était toujours en avance et avait ses propres raisons pour faire ses choix."

Un propos très politique

Sur les douze titres, certains sont dispensables mais le plaisir de retrouver Prince ne se boude pas. Ce sont surtout les fans qui seront ravis. Le coffret contient d'ailleurs un concert entier donné à Los Angeles en 2011. On y entend un Prince politique, qui évoque le sort des Afro-Américains aux États-Unis. Le propos résonne avec acuité, même 11 ans après.

Il y a une vraie conscience sociale, de l'Amérique, dans ses positions. Une conscience sur la manière dont on considère les rapports raciaux, les gens de couleur et les différents problèmes de l'époque, qui continuent aujourd'hui.

Morris Hayes, claviériste de Prince et producteur de l'album

à franceinfo

"Ce sont des sujets qui méritent d'être discutés, surtout pour le sort des non-blancs." Le producteur confirme par ailleurs qu'il y a encore des milliers de chansons dans le "vault" de Prince à Minneapolis. Cela signifie que ce deuxième album posthume est loin d'être le dernier

Vous êtes à nouveau en ligne