"Tutu", hommage et parodie de la danse

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pour le troisième spectacle de sa troupe "les Chicos Mambos", le chorégraphe Philippe Lafeuille propose une variation autour du thème du "Tutu".

 Sur un air aussi célèbre que le sacre du printemps de Stravinski, les six danseurs revêtus d'une énorme couche culotte trépignent en rythme comme des bébés. Sur le lac des cygnes, affublés d'un bec rouge qu'il mettent à l'envers comme une casquette, à la manière de breakers, ils  se lancent dans une battle de hip hop en surjouant les kékés. Sur la musique d'un célèbre ballet de Pina Bausch, les six danseurs revêtus de longues robes pastels comme les appréciait la chorégraphe pastichent son style de danse en se triturant leurs longs cheveux...

Philippe Lafeuille n'a peur de rien lorsqu'il détourne les incontournables de la danse.  Au départ, l'idée, c'était de décloisonner la danse et faire découvrir par l'humour la danse à un public plus large.. Pour ce troisième spectacle avec des tutus en forme de couche culotte, de pantalons, de fleurs ou de corolle, Philippe Lafeuille mêle humour et émotion .

Les danseurs - tous des hommes - peuvent singer dans des costumes paillettes les chorégraphies de "Danse avec les stars", puis passer à  un émouvant numéro solo de toupie où Julien Mercier, sur des pointes, accroché par le bras à une sangle, tourne sur lui-même durant 3'30.

Le plus surprenant dans l'affaire, c'est de retrouver ce spectacle de danse à Bobino.  Ça aussi le chorégraphe Philippe Lafeuille le revendique "La danse ne doit pas être réservé aux grandes cathédrales, il faut aller chercher le public ".

Programmé deux mois à l'automne, "Tutu" a si bien marché qu'il joue les prolongations à Bobino avant de partir en tournée.Il sera également en juillet au Off d'Avignon.