"Orchidées", de Pipo Delbono

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Orchidées, le nouveau spectacle de Pipo Delbono, au théâtre du Rond-Point à Paris. Si vous ne connaissez par sur scène l'acteur-metteur en scène italien, vous l'avez peut-être vu dans le dernier film de Yolande Moreau, Henri.

Il ya de tout chez Pipo Delbono. Depuis près de 30 ans, cet artiste curieux,

voyageur, mêle théâtre, images, danse, musique. On sent dans

chaque spectacle l'influence de la chorégraphe allemande Pina

Bausch, avec laquelle il a collaboré, une filiation évidente avec

Fellini et surtout Pasolini.

Une exubérance bien italienne

On rit, on

pleure, c'est à la fois très pensé et pas du tout prise de tête, bref, c'est un show collectif et très personnel car Pipo

Delbono est fâché avec le retour d'un certain théâtre bourgeois.

Le plus touchant, c'est de voir sur scène, des gens

qu'on cache habituellement, un ancien clochard, un trisomique

pétri de tendresse et Bobo, très lourdement handicapé mental,

sourd, muet, que Pipo Delbono a sorti de l'asile psychiatrique où il

vivait depuis 45 ans !

Le thème

Orchidées aborde le vrai et le faux, le mensonge et la vérité, car Pipo

Delbono explique que lorsqu'il regarde une orchidée, il ne sait jamais si

elle est vraie ou en plastique.

C'est lui qui mène ce spectacle,

micro en main, on voit des images de Silvio Berlusconi pérorant,

une vidéo sidérante du pape Benoit XVI médusé par une

démonstration de gymnastes, des villages

africains... C'est mêlé de textes classiques, de parties dansées très

joyeuses.

Un joli bazar

Très accessible, un peu longuet, mais

vraiment bouleversant par moments, surtout quand Pipo Delbono

montre sa mère agonisante qui lui récite Saint Augustin :"*Essuie

tes larmes, ne pleure pas si tu m'aimes...* "

De l'amour, de la colère, et de la politique. Pipo Delbono, très attaché à la France, dénonce aussi

le retour chez nous d'un certain conservatisme.

Orchidées,  de Pipo Delbono, au théâtre du Rond-Point à Paris jusqu'au 16 février.

DVD :

Un coffret de trois films, très personnels, *Amore

carne, La Paura, Grido,*  édité par les films du paradoxe.

Vous êtes à nouveau en ligne