La Vénus à la fourrure : de Broadway à Paris

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Créée à Broadway en 2010, cette pièce américaine adaptée l’an dernier au cinéma par Roman Polanski, est jouée actuellement à Paris au théâtre Tristan Bernard par Marie Gillain et Nicolas Briançon.

Le metteur en scène Thomas Novacek, auteur d’une pièce tirée du roman de Sacher Masoch « La vénus à la fourrure », a auditionné toute la journée des comédiennes, sans trouver celle qui pourra incarner le rôle principal de sa future création. Il s’apprête à quitter le théâtre quand surgit Vanda Jackson, une étrange créature, un peu vulgaire. Elle se dit comédienne et déclare être venue pour passer l’audition. Malgré son retard, elle réussit à retenir Thomas Novacek et à le convaincre de lui donner la réplique.

C’est ainsi que débute ce huit clos mené tambour battant par le formidable duo Marie Gillain – Nicolas Briançon. Le couple se livre tout au long de la pièce à un jeu de rôles très troublant : Thomas le metteur en scène et Vanda la comédienne incarnant aussi les personnages de la pièce.

La manipulation et la domination sont au cœur de La Vénus à la fourrure, pièce cruelle mais aussi très drôle. Marie Gillain est irrésistible dans son rôle de dominatrice flamboyante. On la découvre en véritable bombe sexuelle. Ce personnage de femme provocante et insolente, loin de ceux qui l’ont fait connaître au cinéma, elle dit en avoir rêvé depuis longtemps. Son plaisir à être sur scène le confirme.

Vous êtes à nouveau en ligne