"L'Homme irrationnel" de Woody Allen a séduit la Croisette

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

LE JOURNAL DE CANNES - La star du Festival de Cannes vendredi, c'était Woody Allen. Le plus européen des cinéastes américains est venu présenter, hors compétition, son dernier film, "l'Homme irrationnel", avec Emma Stone et Joachin Phoenix.

A l'écran Joachin Phoenix et Emma Stone prennent vite la cadence des dialogues "alleniens" à la fois drôles et spirituels bourrés de référence à Kant ou à Hegel.

 

Il faut dire que "L'Homme irrationnel" dont il est question dans le titre de ce nouveau film est un professeur de philo torturé et dépressif incarné par Joachin Phoenix et qui sous l'impulsion bien involontaire d'une jeune étudiante brillante et séduisante va retrouver gout à la vie. Comment ? En fomentant un meurtre censé ramener un peu de justice dans un monde qu'il considère comme corrompu et parfaitement insensé.

 

Disons-le tout de suite, il ne s'agit pas du meilleur Woody Allen. Le rythme est parfois un peu mollasson, mais on retrouve dans cette comédie, en forme de variation autour du thème "crime et châtiment", la joyeuse ironie avec laquelle Woody Allen mene sa quête existentielle depuis maintenant 50 ans sur grand écran.

Le film a plu. C'est avec le sourire que les journalistes du monde entier ont interpellé le cinéaste lors de la traditionnelle conférence de presse après la projection.

Et c'est toujours avec le sourire et très décontracté  que Woody Allen a accordé, dans un grand hôtel de la Croisette, des entretiens plus longs et plus privés. Il faut dire que le cinéaste a toujours refusé d'être en compétition considérant  que l'art n'est pas un sport. Il vient donc au Festival de Cannes à la fois pour le plaisir et pour mettre en lumière son film.

Woody Allen : "Il est important de croire en quelque chose."

Le cinéaste trouve passionnant son personnage qui retrouve un sens à sa vie sur cette idée de meurtre totalement irrationnelle. "Joachim n’est pas plus fou que les gens qui croient à la mythologie biblique ou que Jésus a vraiment marché sur l’eau. C’est complémentent dingue aussi. Les religions ont causé beaucoup de destructions. Elles ont causé la mort de beaucoup de gens à travers les siècles. Dans les camps de concentration, beaucoup de survivants étaient des communistes. Le fait de croire à leurs principes les a maintenus en vie. Donc il est important de croire en quelque chose. Joachim croit en une chose folle, irrationnelle mais il croit."

Le nouveau Woody Allen sortira au mois d'octobre dans les salles.

 

Vous êtes à nouveau en ligne