"Il faut beaucoup aimer les hommes," de Marie Darrieussecq

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La rentrée littéraire est déjà bien entamée, les ventes sont bonnes même s'il y a moins de livres cette année, 555 romans contre 646 en 2012. Parmi les auteurs confirmés de la rentrée, Marie Darrieussecq. Le titre de son 14e roman ne peut pas laisser indifférent : Il faut beaucoup aimer les hommes.

Le titre du nouveau roman de Marie Darrieussecq est emprunté
à Marguerite Duras qui poursuivait : "sans cela ce n'est pas
possible, on ne peut pas les supporter
". L'héroïne de Marie Darrieussecq,
Solange, est une belle actrice française vivant à Los Angeles, pas une star,
mais elle vit bien jusqu'à sa rencontre avec Kouhouesso Nwokam, chez Goerge
Clooney. Kouhouesso est un acteur camerounais, naturalisé canadien, il est
sublime, magnétique, Solange est foudroyée, et cette passion va la consumer.

On est happés par cette addiction ravageuse. Lui éprouve
certes des sentiments, mais il a une obsession, réaliser l'adaptation
cinématographique de Au coeur des ténèbres de Joseph Conrad. Un projet
fou, qui va virer au cauchemar. Marie Darrieussecq n'épargne rien à son
personnage.

L'autre thème de ce roman c'est la différence, elle est
blanche, il est noir et ce n'est pas simple. Marie Darrieussecq y trouve une
belle matière littéraire et a l'idée redoutable de ressortir le fameux discours
de Dakar sur l'homme africain de Nicolas Sarkozy.

Il faut beaucoup aimer les hommes , de Marie Darrieussecq,
est publié chez P.O.L

Vous êtes à nouveau en ligne