Ibeyi : la soul aux deux visages

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ces jumelles de vingt sortent un tout premier album, pétri de soul futuriste et de rythmes afro-cubains, et affolent les radars des programmateurs de festivals à travers la planète.

Ce duo féminin, dont le nom emprunte aux "Dieux Jumeaux" du culte Yoruba, a - c'est assez rare pour le signaler- tout de suite tapé dans l'oreille de Richard Russell, homme de l’ombre des productions de Damon Albarn et artisan du succès de la chanteuse Adele, qui a décidé de les signer illico sur son labeL anglais XL Recordings. Résultat : en l'espace de quelques mois seulement, les festivals du monde entier se les arrachent.

Il faut dire que les deux jeunes femmes, le teint métisse, la coupe afro géante pour l'une, les yeux verts translucides pour l'autre sont aussi fascinantes à regarder qu'à écouter. Leur musique, pop inédite, et futuriste, associe à la fois des rythmes afro-cubains, une soul d'obédience vaudou à une discrète mais très efficace résille électronique.

Héritage familial

Naomi et Lisa-Kaïndé sont les dignes filles d'un percussionniste de renom, Anga Diaz, connu pour avoir officié entre autres au sein du Buena Vista Social Club. A sa disparition en 2006, ses filles avaient seulement 11 ans et se sont mises elle aussi à écrire de la musique, jouer des percussions, comme pour continuer la conversation. Aujourd'hui elles ont 20 ans : Lisa-Kaïndé aux textes et aux mélodies, Naomi aux percussions de ces chansons écrites à quatre mains, et n'ont pas peur de dialoguer avec les esprits, celui de leur papa notamment, dont la présence plane sur tout le disque.

C'est aussi pour ça que les deux jeunes femmes allument deux bougies sur scène à chacun de leur concert : une pour leur père, l'autre pour une soeur ainée disparue elle aussi, mais le poids des souvenirs s'arrête là : pour le reste les deux jeunes femmes n'ont eu besoin de personne pour fabriquer cette musique intime, qui n'a besoin d'aucune référence, puisqu'elle dégage toute seule une vraie magie.

Vous êtes à nouveau en ligne