"Eperdument" : une passion à huis clos

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Parmi les nouveaux films en salle ce mercredi, "Éperdument" de Pierre Godeau. C'est l'histoire d'un amour interdit : amour entre un directeur de prison et l'une de ses détenues. Inspiré d'une vraie histoire.

C’est inspiré de la folle liaison qu'un directeur de prison a entretenu, entre les murs de son établissement pénitentiaire, avec la jeune femme qui avait servi d'appât dans l'affaire du gang des barbares. Sauf qu'ici, à l'écran,  ce fait divers ne sera jamais évoqué : Ce n'est pas ce qui intéresse le cinéaste. Il  veut montrer cette passion qui va naitre dans un univers carcéral entre  deux êtres que tout oppose : d'un côté la sensuelle Emma, séductrice malgré elle, fan de téléréalité, de l'autre ce quadragénaire à la vie bien rangée qui cite Racine et qui va tout envoyer balader sous les yeux de ses surveillants, des autres détenus et de sa femme.

 

Vous êtes à nouveau en ligne