Sergey Brin et Larry Page

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

A l'origine de l'empire Google / Alphabet, il y a un duo, méconnu du grand public, et, comme dans toutes les bonnes histoires de la Silicon Valley, un garage où tout a commencé.

Avant de devenir un mastodonte parfois un peu effrayant, Google a commencé modestement et, comme le veut la tradition de la Silicon Valley, tout est parti d’un garage, dans la petite ville californienne de Menlo Park, au 232 Santa Margarita Avenue, juste à côté de l’Université de Stanford où sont étudiants le Russo-américain Sergey Brin et l’Américain Larry Page. Doctorants en informatique, les deux garçons, nés l’un comme l’autre en 1973, s’entendent bien mais ne sont de leur propre aveu "d’accord sur rien". Il n’empêche, c’est ensemble qu’ils ont, en 1996, l’idée d’un moteur de recherche permettant de scanner la totalité des pages du web balbutiant. Il créent un algorithme, baptisé Page Rank, puis un premier moteur, Backrub, qui sera le véritable ancêtre de Google.

Ce nom, "Google", ils le trouvent en 1997, dans leurs livres de mathématiques, puisque le "Googol" - ou "Gogol" en français - est un nombre immense, un 1 suivi de 100 zéros, inventé par un mathématicien américain dans les années 1930 pour illustrer la différence entre l’infini et un nombre gigantesque. Une manière sans doute pour le duo d’anticiper la masse écrasante de données qui allait bientôt transiter sur leur moteur de recherches qui, dès ses débuts, fait se crasher les serveurs de l’université, pas préparés à indexer des millions et des millions de pages web.

En septembre 1998, Brin et Page trouvent un premier investisseur, sollicitent leurs familles, finissent par réunir un million de dollars puis lâchent Stanford et vont s’installer dans le fameux garage, baptisé "siège mondial de Google", où ils font grandir leur start-up. Ils n’y resteront pas très longtemps, et moins d’un an plus tard ils déménagent pour aller poser leurs machines à Palo Alto. Nous sommes au milieu de l’année 1999, et leur site est désormais sur toutes les lèvres. La précision de leur algorithme leur attire les faveurs de la presse partout dans le monde, et désormais Google reçoit plus de 3 millions de requêtes par jour.

Les années 2000 sont celles de l’accélération. Le site grandit, devient littéralement énorme et l’entreprise se diversifie, en achetant de nombreuses entreprises, dont YouTube, la plateforme vidéo. Google mute définitivement en 2015 avec la création d'Alphabet, une structure regroupant toutes les activités du groupe. Brin et Page, eux, sont toujours là mais ont repassé les rênes du moteur de recherche pour prendre ceux du vaisseau-amiral où ils sont respectivement Président et Directeur général. Pour un duo qui, dès l'origine, s'inquiétait de ses désaccords, c'est une longévité quasiment inespérée.

Vous êtes à nouveau en ligne