Ils ont fait l'actu. Que devient Ian Brossat, candidat du PCF aux Européennes ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

26 mai 2019. Il l'avait affirmé, sa liste devait être "la surprise des élections européennes". La défaite fut cuisante pour Ian Brossat, le candidat du parti communiste. 

Créditée de seulement 2,49% des voix, sa liste n'obtint aucun député européen. Quelques heures à peine après le scrutin, Ian Brossat lance un appel au rassemblement et à la reconstruction de la gauche. Rapidement ensuite, il retrouve son poste d'adjoint à la maire de Paris, Anne Hidalgo.

L'image du parti communiste

Depuis les élections, Ian Brossat a poursuivi son combat contre Airbnb et oeuvré pour l'encadrement des loyers dans la capitale. Et même s'il rêvait d'un score bien supérieur, le candidat du parti communiste a digéré sa déception des Européennes. "Il y avait une dynamique de campagne, il y avait du monde et des échos favorables, donc je pensais qu'on pouvait être au-delà. Mais ceci dit, cette campagne, on ne l'a pas menée à perte".

Je pense que l'on a contribué à améliorer l'image du parti communiste, des gens ont voté pour nous pour la première fois.

Ian Brossat

Préserver la gauche

Le candidat communiste assume son attitude bienveillante pendant la campagne à l'égard des autres candidats. "Je ne regrette pas du tout. J'ai fait le choix de ne pas attaquer les autres forces de gauche. Imaginez si je l'avais fait alors que la gauche est dans cette situation. J'aurais ajouté de l'indignité à une situation qui est déjà compliquée, donc je regrette pas".

Bientôt en campagne à Paris 

Bientôt, Ian Brossat entrera à nouveau en campagne. Cette fois pour les municipales puisqu'il a été nommé chef de file du parti communiste dans la capitale. En attendant, l'adjoint PCF de la maire de Paris profite de son été pour rattraper son retard de lecture et pour se reposer après sa campagne marathon du début d'année.  

Vous êtes à nouveau en ligne