Ils ont fait l'actu. Que devient Franky Zapata, "l'homme volant" inventeur du Flyboard ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Comme tous les étés, Sébastien Baer revient sur les événements marquants de l'année. Ce sont ceux qui les ont vécus qui les racontent. Tous les yeux étaient braqués sur l'"homme volant" lors de sa tentative, réussie, de traverser la Manche avec son Flyboard, plateforme munie de réacteurs.

4 août 2019. Une semaine après un premier échec, Franky Zapata, alias "l'homme volant", réussit son pari de traverser la Manche sur son Flyboard, une machine volante alimentée en kérosene et qu'il a lui même imaginée. Vingt-deux minutes après son départ de Sangatte, dans le Pas-de-Calais, le Marseillais – debout sur son engin propulsé à 160 km/h – atterrit côté britannique. "C'est vraiment un rêve d'enfant. Je suis passionné d'aviation, de pionniers, de Louis Blériot".

Après sa traversée de la Manche, Franky Zapata a encore tenté d'améliorer son Flyboard, grâce à la subvention de l'Armée qui lui a permis d'installer de nouveaux réacteurs. Juste avant le confinement, l'autodidacte a testé pendant plusieurs semaines sa machine volante aux États-Unis, avant de rentrer en France.

Son exploit du mois d'août 2019 a été salué très largement mais pour Franky Zapata, ce n'est qu'un défi parmi d'autres. "J'ai passé ma vie à aller de rêve en rêve, de défi en défi. Pour nous, ce n'est pas quelque chose d'extraordinaire, c'est la normalité, la vie de tous les jours". Place désormais à de nouveaux défis pour l'homme volant qui rêve de franchir la barre des 200 km/h avec son Flyboard et de monter à 1 000 mètres d'altitude. Franky Zapata profite aussi de l'été pour terminer sa voiture volante et prendre la route des nuages.   

Vous êtes à nouveau en ligne