Ils ont fait l'actu. Philippe Bas, président de la commission qui a auditionné Alexandre Benalla

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le sénateur de la Manche avait été traité de "petit marquis" par Alexandre Benalla.

19 septembre 2018. Malgré ses menaces de ne pas se présenter face aux sénateurs, Alexandre Benalla est bien présent, devant la commission d'enquête. Face au président de la commission, Philippe Bas, l'ex-chargé de mission de l'Élysée, est invité à prêter serment.

Au final, la commission d'enquête aura planché près de sept mois sur l'affaire Benalla et procédé à plus de 30 auditions avant de rendre son rapport le 20 février. Son président, Philippe Bas, n'a pas eu la tâche facile. Alexandre Benalla l'a traité de "petit marquis", Benjamin Griveaux – le porte-parole du gouvernement – a dénoncé "son ambition politique personnelle". Heureusement, à 61 ans, celui qui fut ministre et Secrétaire général de l'Élysée en a vu d'autres et plutôt que ces querelles politiques, il préfère retenir le travail effectué par sa commission. "Ce qu'il y a eu de bien, c'est que des centaines de milliers de Français ont eu sous les yeux les éléments de l'enquête au fur et à mesure qu'elle se déroulait et ont pu se faire un jugement" apprécie le sénateur. "Je pense que nous avons apporté une contribution à faire que la démocratie soit plus vivante parce que tout était transparent et s'est déroulé sous le regard des Français. Si je devais retenir de ce travail une seule chose, c'est ça que je retiendrais" dit le sénateur.

Après quelques vacances en Bretagne et dans la Manche – le département dont il est sénateur – Philippe Bas va retrouver la commission des lois à la rentrée. Avec ses collègues sénateurs, il travaillera cette fois sur deux sujets bien moins médiatiques : la réforme constitutionnelle et la réforme de la justice.

Vous êtes à nouveau en ligne