Ils ont fait l'actu. Marc Veyrat : la colère d'un chef

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

 21 janvier 2019. Un an après avoir décroché la récompense suprême, une troisième étoile au Michelin, Marc Veyrat – célèbre pour son chapeau et sa cuisine aux herbes sauvages – est rétrogradé par le guide rouge.

Quelques instants après l'annonce, Marc Veyrat, le chef au chapeau de la Maison des Bois, en Haute-Savoie, confie son amertume sur franceinfo. "J'ai un sentiment d'injustice parce qu'on a une équipe formidable. Il y a quelque chose qu'on ne peut pas enlever, c'est le nom de Marc Veyrat, avec un chapeau" dit le chef. La perte de sa troisième étoile a plongé Marc Veyrat dans une profonde dépression.

Manque de reconnaissance

Le patron de la Maison des Bois ne digère pas le fait d'être le premier chef à perdre la 3e étoile, un an après l'avoir obtenue. Surtout, il ne comprend pas le choix du guide Michelin. Six mois plus tard, il ne s'est toujours pas remis de cette décision. "Est-ce que vous vous rendez compte qu'on est le seul restaurant au monde à avoir le lait de nos vaches, les oeufs de nos poules. On va chercher tous les matins à six heures les plantes sauvages. Personne au monde ne fait ce qu'on fait nous. Est-ce qu'on peut un peu nous respecter ?" demande le chef, qui dénonce un buzz de la part du guide Michelin. "Ce sont des gens qui nous jugent avec une méconnaissance incroyable, ce ne sont pas des gens crédibles"  fustige le chef cuisinier. Il y a deux semaines, Marc Veyrat a exigé de ne plus figurer du tout dans le Michelin. Mais le guide rouge a refusé d'accéder à la demande du patron de la Maison des Bois. "Les étoiles n'appartiennent pas au chef" a répondu laconiquement le directeur international du Michelin.  

Vous êtes à nouveau en ligne