Cinq mois après l'attentat du Bardo à Tunis

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tout l'été, France Info revient sur les évènements qui ont marqué l'actualité, retrouve des hommes et femmes qui ont concentré l'attention médiatique. Aujourd'hui, focus sur l'attentat du Bardo à Tunis.

18 mars 2015. A 12h30, à Tunis, devant le musée du Bardo, deux terroristes armés de kalachnikovs et de grenades ouvrent le feu sur des touristes qui descendent d'un bus. Ils les pourchassent jusque dans le musée. Il s'ensuit une sanglante prise d'otage. Après l'assaut des forces de l'ordre tunisiennes, trois heures plus tard, on dénombrera 24 morts et 45 blessés.

Parmi eux, Yvon Cayrel, un Français de 73 ans que France info rencontre le lendemain matin sur son lit d'hôpital. A ses côtés sa compagne. Tous les deux sont blessés à la jambe et leur récit est glaçant.

Depuis la Tunisie a connu une autre attaque terroriste : 39 touristes tués sur une plage de Sousse. Les deux attentats ont été revendiqués par l'Etat Islamique.

Yvon et sa compagne, que nous avons rencontré cinq mois après les attentats, avaient au départ projeté un autre voyage au Maghreb après celui en Tunisie, mais ils ont finalement abandonné leur idée. Cet été, ils resteront en Europe. Mais un de leur souhait est de pouvoir un jour retourner faire du tourisme en Afrique du nord, sans crainte, pour le plaisir. 

Vous êtes à nouveau en ligne