L'Allemagne veut fermer les " boîtes à bébé"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Destinées aux parents en détresse qui veulent abandonner leur nouveau-né dans l’anonymat absolu, les boites à bébé sont aujourd’hui de plus en plus critiquées en Allemagne. Le gouvernement souhaiterait les retirer pour les remplacer par un dispositif de « naissance confidentielle ». Une reforme, si elle est adoptée, qui permettra aux enfants de connaître l’identité de leurs mères biologiques.

Le système qui avait disparu depuis le siècle dernier avait fait son grand retour en Allemagne au début des années 2000. Les « boites à bébé »: on les trouve à l’entrée des hôpitaux, sur le parvis des maries, à proximité des églises. Elles ressemblent à des larges coffres forts vitrés.

A l’intérieur, un lit auto-chauffant. Sur la porte, un mode d’emploi rudimentaire indiquant comment ouvrir le coffre y déposer le bébé que l’on souhaite abandonner. Aujourd’hui, l’Allemagne compte une centaine de « Baby Klappe ».

Des "naissances confidentielles" pour remplacer les "boîtes à bébé"

Des boites à bébé aujourd’hui largement critiquées par les allemands qu’ils jugent « obsolètes ». Système de "naissance confidentielle" pour remplacer les "boîtes à bébé"

Dans trois ans, grand maximum, il n’y aura plus de boites à bébé en Allemagne. Remplacées par un système de « naissance confidentielle ». Alors comment ça va marcher ? Si la mesure passe, une femme pourra accoucher sous X à l’hôpital. Son identité sera conservée par l’administration durant 16 ans. Passé ce délai, l’enfant pourra demander à connaître le nom de sa mère. Si elle s’y oppose, la décision sera confiée à un juge.

Vous êtes à nouveau en ligne