Cette autre Europe qui ne chôme pas

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Avec près de 26 millions de personnes sans emploi dans l'Union européenne, il y a des pays dont le taux de chômage est au plus bas. C'est le cas de la Norvège, l'Autriche et  de l'Allemagne. Mais derrière les statistiques se cachent d'autres réalités...

On commence par l'Autriche qui détient le record du taux de
chômage le plus bas d'Europe. Seulement 4,8%. C'est pratiquement le plein-emploi
depuis de nombreuses années. On a presque l'impression que le pays passe entre
les mailles de la morosité européenne. Et pour cause l'objectif de
l'Autriche : c'est "personne sur le bord de la route".

Le système autrichien axé sur la professionnalisation

L'un des secrets de cette réussite, c'est son système de
formation et d'aide à l'apprentissage, qui permet de limiter le chômage des
moins de 25 ans. A peine 9% des jeunes Autrichiens sont sans emploi, contre 23%
dans le reste de l'Europe. Le système éducatif est axé sur la
professionnalisation : ce qui facilite le passage de l'école au marché du
travail.

L'autre atout de ce pays, c'est son commerce extérieur, mais
aussi son tourisme.  En Autriche, le secteur représente 16% du PIB. Mais qui dit
plein-emploi ne dit pas forcément croissance. Certes le pays s'en sort bien
face à la crise par contre mais ça va faire un an que son économie stagne.

Le modèle allemand et ses limites

L'Allemagne, la première économie de la zone euro a un taux de chômage de
5,2%, en novembre dernier selon Eurostat.

Elle embauche à tout va. Particulièrement les
femmes, le taux de chômage est de 4,8% Outre-Rhin, il est encore plus bas que
celui des hommes (5,5%). Et pourtant derrière ces chiffres se cachent de la
précarité selon Anne Eydoux, économiste au Centre d'étude de
l'emploi