Belgique: le ras-le-bol des interdictions

Depuis le début de l'année, il est interdit dans certaines municipalités belges de jeter des confettis, de secouer les tapis par la fenêtre, de s'affaler sur un banc public ou encore d'envoyer des boules de neige au visage... Toutes ces petites incivilités mineures sont désormais punies par la loi en Belgique. De multiples interdits qui passent mal auprès de la population.    

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

On a l'impression qu'une partie de la Belgique est entrée
dans une autre dimension : celle des interdictions à tout-va. Et les
municipalités redoublent d'ingéniosité pour sanctionner à tout prix.

Parfois l'interdiction dépasse l'entendement.

  • il est interdit de jouer faux s'il on est musicien.

  • interdit de transporter des personnes atteintes d'une
    maladie contagieuse.

  • interdit encore de faire la queue devant une cabine
    téléphonique,

  • interdit de jouer au volley sur un terrain de foot.

La liste complète est disponible sur le site myeurop.info.
Le site qui parle même de "délire liberticide" avec des amendes
pouvant aller jusqu'à 125 euros.

Une loi "stigmatisante"

Au début, le projet de loi de la Ministre de l'intérieur
Joëlle Milquet voulait juste sanctionner plus lourdement quelques incivilités,
des comportements gênants comme l'abandon de détritus dans la rue, le squat
dans les entrées d'immeubles,  des voitures garées en double-file. Les belges ont approuvé le projet dans sa grande majorité.
Mais la lune de miel a vite tourné court lorsque des municipalités ont eu la
possibilité de sanctionner à partir de l'âge 14 ans. Du coup la loi anti-incivilité c'est vite transformée en loi
anti-jeune.

Vives contestations en Belgique

Protestations de la part de mouvement de jeunes, d'avocats et
de syndicats. Pas moins de 213 associations, en Belgique, ont adressé une
lettre ouverte aux députés qualifiant cette loi de "stigmatisante".

Même l'ONU est montée au créneau : "Sanctionner
dès l'âge de 14 ans pose des problèmes juridiques" s'inquiète le
Commissaire aux Droits de l'enfant des Nations Unies.

Autre objection qui vient des juristes belges concernant les
disparités au niveau des amendes. Si vous jetez un mégot de cigarette par terre. L'infraction
coûte entre 70 et 125 euros. Cela dépend ou vous êtes.

Mais il ne faut pas croire que ces lois anti-incivilités
n'existent qu'en Belgique. Il y a 15 ans, la Grande-Bretagne avait promulgué
les mêmes types de mesures. Tout comportement socialement incorrect est puni
par la loi: comme faire du bruit dans la rue, uriner en public, faire des
graffitis.amende

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne