Voitures et cigarettes : deux paradoxes à découvrir

Les interdictions de fumer gagnent du terrain... La France, mais aussi la moitié des pays de l'union européenne, les Etats-Unis et le Canada, interdisent la cigarette dans tous les lieux publics... Et pourtant, les fabricants ne se sont jamais aussi bien portés... Premier paradoxe à découvrir dans le Figaro Economie... On y apprend que les cigarettiers s'accomodent assez bien du renforcement des législations... Ils se regroupent, se diversifient, et surtout, ils placent tous les espoirs dans les pays en voie de développement... Un véritable eldorado, où la publicité, les prix, le marketing et la distribution ne sont pas encadrés...

Autre paradoxe : quand la prime à l'achat de véhicule propre favorise des voitures pas très écologiques... C'est ce qui se passe avec le bonus-malus, mis en place le mois dernier : une prime, qui peut aller jusqu'à mille euros... Il parait que dans les concessions automobiles, les acheteurs ne parlent que de ça... Le problème, c'est que le système n'est calculée que sur les émissions de CO2... Du coup, ce sont les moteurs diesel qui en profitent... Les ventes s'envolent, mais ce ne sont pas pour autant des voitures écologiques... On sait que les diesel rejettent des microparticules... D'où l'amertume du porte-parole de la Fédération France Nature Environnement, Arnaud Gossement, interviewé dans le Parisien : il regretette que le bonus-malus incite à la consommation de voitures, et ça, ajoute-t-il, ce n'est franchement pas le but des écologistes qui ont participé au Grenelle de l'environnement...

Après les voitures, le pouvoir d'achat...

C'est l'une des principales préoccupations des Français et ce matin, c'est le gros dossier du Parisien, qui consacre quatre pages à ce qu'il appelle la bataille pour le pouvoir d'achat... Les Français font de plus en plus appel au système D pour rentrer dans leur budget... Et puis le crédit, qui explose... On apprend notamment que la branche qui augmente le plus, c'est celle des crédits sans but particulier ... Les gens qui empruntent se font une réserve d'argent, afin de boucler leurs fins de mois, explique un professionnel...

Combien faudra-t-il de mesures pour augmenter le pouvoir d'achat ?

C'est l'une questions posées ce matin par Libération, qui a décidé de prendre au mot Nicolas Sarkozy et de l'évaluer, à l'image de ce qu'il veut faire avec ces ministres... Dans son éditorial, Laurent Joffrin s'en prend, d'ailleurs, à cette mesure : il dénonce une royauté cathodique, où le chef de l'Etat a relégué les autres représentants du peuple à un role de figurant... Libération qui publie également un sondage qui confirme la baisse de la cote de popularité du président de la République, ce qui ne surprend pas tant que cela les éditorialistes... Pour eux, cela s'explique notamment par les attentes des Français en ce qui concerne le pouvoir d'achat, et aussi par l'exhibition de la vie privée du chef de l'Etat et sa romance affichée avec Carla Bruni... Et après avoir décidé d'évaluer ses ministres, écrit Dominique Garraud, dans la Charente Libre, Nicolas Sarkozy ne peut rester indifférent à la mauvaise note que lui attribuent les Français...

Vous êtes à nouveau en ligne