Un territoire interdit aux femmes en Europe

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le mont Athos, en Grèce, reste interdit aux femmes et à tous les animaux femelles, nous raconte Slate.

Le mont Athos, dans le nord de la Grèce, est une République semi-autonome qui abrite vingt monastères orthodoxes, 3.000 moines... et aucune femme. Elles n’ont même pas le droit de mettre un pied sur cette montagne sacrée. C’est l’empereur Byzantin Constantin Monomaque qui a pris cette décision au 11ème siècle, explique Slate . Une discrimination censée soustraire les moines à la tentation.

Cette spécificité "a été reconnue lors de l’adhésion d'Ahènes à la Communauté européenne en 1981 et lors de l’entrée de la Grèce dans la zone Schengen qui garantit la libre circulation des personnes"

Pour voir Athos, les femmes devront continuer à se déguiser en hommes

Mais il y a quelques mois, le Conseil œcuménique des Eglises, "qui rassemble 350 Eglises protestantes, anglicanes, orthodoxes et autres, du monde entier, à l'exception des catholiques" a invité ses membres à ouvrir leurs portes à tout le monde, sans distinction.

En réponse, le conseil des moines et le gouverneur du mont Athos continuent d'invoquer leur voeu de célibat pour maintenir cette règle. Le lieu reste donc interdit aux femmes et aux animaux femelles... sauf aux chattes. Pour voir Athos, écrit Slate , "les femmes devront continuer à contempler la "montagne sacrée" depuis la mer, à plus de 500 mètres de distance, ou... à se déguiser en hommes".

Vous êtes à nouveau en ligne