Rose Magazine aux côtés des malades du cancer

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le numéro 4 de Rose Magazine, toujours aux côtés des malades du cancer. Le chef de la police municipale de Montreuil mis à pied après une violente altercation avec un journaliste

L'invitée de l'Hyper revue de presse :
Céline Lis-Raoux, directrice de la rédaction de Rose Magazine, un magazine
semestriel distribué dans les hôpitaux pour aider les malades, et spécialement
les femmes atteintes d'un cancer, à passer un cap difficile. Au sommaire du
numéro 4 qui vient de sortir : le message des malades aux bien-portants, et la
relation si particulière du patient avec son médecin. Mais aussi l'après-cancer,
quand le malade souffre toujours de séquelles matérielles ou de formes de
discriminations, et comment les couples font face à l'épreuve quand l'un des
deux est atteint par un cancer.

Du rififi à Montreuil : le chef de la police municipale mis à
pied...

C'est à lire dans l'édition de Seine-Saint-Denis du Parisien et sur le
site des Inrockuptibles .
L'affaire remonte à une quinzaine de jours. Un journaliste d'une agence de
production télé, Mikaël Lefrançois, porte plainte pour violences aggravées
contre le directeur de la Tranquillité publique de Montreuil et quelques-uns de
ses agents. Faute de place, le journaliste n'avait pas pu entrer dans le Palais
des Congrès qui accueille un festival electro.

Dans la rue, il remarque que des agents municipaux ont des bombes lacrymogènes
que des agents non assermentés n'ont pas le droit de porter. Il sort son
téléphone portable pour faire des photos. Le chef de la police municipale,
Denis Hochard, le voit et lui réclame les clichés brutalement. Refus du
journaliste qui est plaqué au sol avec violence et sous les insultes. Il finit
par donner le code du portable et les photos sont effacées par les policiers.
Deux jours plus tard, le journaliste porte plainte pour violences aggravées
après une hémorragie à un oeil.

A la suite de cette affaire, Les Inrockuptibles ont fait visionner à
la maire de Montreuil Dominique Voynet des vidéos tournées ce soir là par un
ami du journaliste qui était sur place. Des vidéos qui semblent trancher en
faveur de la version des faits présentée par le journaliste. Des films qui ont
été remis aux enquêteurs et qu'on peut voir sur le site des Inrockuptibles .

Hier, après avoir vu ces images, Dominique Voynet a donc décidé la mise à pied
de son directeur de la Tranquillité publique. Elle se dit "révulsée par la
brutalité de la scène".

Son opposition municipale la met pourtant directement en cause, en affirmant
que ces agents de sécurité municipale ont été embauchés pour "exécuter des
missions de basse besogne". Et selon Les Inrockuptibles , derrière
le fait divers, on découvre un service de sécurité à qui la mairie a petit à
petit confié des missions de police qui ne sont pas les siennes, des dérives
violentes ayant été signalées maintes fois à Dominique Voynet à propos de celui
que Les Inrocks appellent son "shérif local". Des
avertissements restés inexplicablement sans effet jusqu'à cette dernière
affaire.

La parution du numéro 6 de France Culture papiers : c'est de la radio à lire, avec cette épaisse revue concoctée à partir des émissions et des chroniques de France Culture. Au sommaire de ce numéro 6, un dossier thématique spécial sur la vie en clandestinité, mais aussi des archives exceptionnelles : "Un Tour de France avec Antoine Blondin".

Et un bonus, un contenu exclusif publié non pas après, mais avant sa diffusion à l'antenne : un grand entretien avec Michel Rocard à découvrir avant sa diffusion prévue du 17 au 21 juin. France Culture papiers, le numéro 6 qui vient de paraître, on le trouve en kiosques et en librairies. Un excellent achat avant de partir en vacances pour éviter définitivement de bronzer idiot...