Primaires : la gauche gagne son élection

LUNDI 10 OCTOBRE 2011

=========================

7H22 : Primaires : entre sourires, larmes et grimaces, la gauche gagne son élection

La revue de presse avec Jean-Christophe Martin... au lendemain des primaires socialistes, des sourires, des larmes et des grimaces...

Et d'abord des sourires à la une du Parisien et d'Aujourd'hui en France, ceux de François Hollande et Martine Aubry qui ont rendez-vous pour le duel du second tour de ces primaires, "le duel", c'est le titre du Parisien, sourire encore pour celui que vos journaux considèrent comme l'arbitre de ce duel, Arnaud Montebourg... Pour le Figaro, c'est le nouvel homme fort du PS, il a réussi à s'inviter dans la cour des grands... Et dans son fief électoral, c'est lui qui est encore tout sourire à la une du Journal de Saône-et-Loire... Montebourg, "l'arbitre", c'est aussi la une du gratuit 20 minutes...

Après les sourires, les larmes, du côté de Ségolène Royal...

Dans son fief à Poitiers, le journal régional Centre Presse souligne qu'au pays de Ségolène Royal, 2007 semble déjà si loin, Centre Presse qui parle de "véritable déconfiture" pour une Ségolène Royal qu'on a vue les larmes aux yeux, le Parisien parle lui d'une "gifle cinglante", "claque monumentale" pour Libération... Jacques Camus dans la République du Centre constate, ironie du sort, que Ségolène Royal est aujourd'hui victime de cette démocratie participative dont elle fut l'initiatrice.

Enfin des grimaces, cette fois, c'est à droite...

Le Parisien relaye l'embarras de l'UMP face au succès des primaires, le Parisien qui donne ironiquement la palme de l'analyse politique à Christian Estrosi qui parlait hier sans rire souligne le Parisien d'une élection qui se résumait au rendez-vous de quelques militants socialistes...

Grimace encore, celle de Jean-François Copé hier soir sur le plateau de France 2, la République des Pyrénées épingle la "mauvaise foi abyssale" de Jean-François Copé qui "chipotait" sur les deux millions de votants... Estrosi, Copé et quelques-autres que Jean-Claude Souléry dans la Dépêche du Midi catalogue comme les "grincheux" de la droite...

Face à ces grincheux, ce que la presse souligne au contraire ce matin comme la Charente libre, c'est le succès des primaires, "un tournant dans la vie politique française"... Pour Libération, en dotant les citoyens de nouveaux pouvoirs, le PS a démocratisé la démocratie... "La gauche gagne son élection", c'est la une de Libération et pour la Dépêche du Midi aussi, "la gauche a gagné son pari"...

Succès d'ailleurs illustré dans le Figaro par le récit d'une journée marquée par l'affluence un peu partout dans les bureaux de vote, notamment à Paris où le PS a dû faire réimprimer des bulletins de vote en catastrophe... Une affluence qui traduit pour l'Humanité aussi bien la profondeur du rejet de Nicolas Sarkozy que l'appétit des électeurs de gauche pour le débat politique.

Pascal Jalabert souligne dans le Progrès que la grande réussite du Parti socialiste avec ses primaires, c'est d'avoir enrichi l'usage de la démocratie et du débat public, d'avoir déverrouillé les appareils politiques.

=====================================================

9H17 : L’hyper revue de presse

Avec , Anne-Elisabeth Lemoine et Jean Leymarie

A la une de la presse : les primaires socialistes, "la gauche gagne son élection", Montebourg en arbitre, l'embarras de la droite, le fichier "trésor de guerre" du PS pour la présidentielle.

Avec Etienne Monin, grand reporter à France Info, prix Bayeux des correspondants de guerre pour ses reportages en Libye à Misrata aux côtés des insurgés.

=====================================================

10H12 : En direct avec le Journal de Saône-et-Loire

Avec Michel Mekki, rédacteur en chef du Journal de Saône-et-Loire.
A la une ce matin, ni François Hollande, ni Martine Aubry mais Arnaud Montebourg, l'élu du département, Montebourg l'arbitre du duel Hollande-Aubry pour le deuxième tour des primaires socialistes.

Vous êtes à nouveau en ligne